Arthrose de la hanche : symptômes, causes et traitements

Une Arthrose de la hanche est une pathologie grave qui affecte l’articulation et qui est aussi connu sous l’appellation de coxarthrose. Elle est capable de rendre une personne handicapée en raison du fait qu’elle détériore et peut même détruire en totalité le cartilage de jonction entre le bassin et le fémur. Quelles sont les spécificités de cette maladie ? Quelles sont les causes qui la déclenchent ? Découvrez plus d’informations à son propos dans cet article.

Une arthrose de la hanche : qu’est-ce que c’est ?

On parle d’arthrose de la hanche lorsque le cartilage présent sur le rattachement coxo-fémoral (articulation présente au milieu de la cuisse et du bassin) commence par se détériorer. Étant donné l’importance de cette partie du corps qui réside au fait qu’elle prend sur elle la masse corporelle, il s’agit d’un mal qui peut rapidement empêcher une personne de bouger aisément.

Cette pathologie a la particularité d’agir à petit feu tout en évoluant lentement (sur 10 années au moins). En général, ce n’est que dans quelques rares cas qu’une arthrose de la hanche rend immédiatement invalide le sujet souffrant.

Chez 75 % des personnes, cette affection se manifeste au-delà de la soixantaine et est qualifiée de primitive. Le genre secondaire se retrouve chez seulement 25 % des individus et survient avant cet âge.

Qu’est-ce qui se passe réellement au niveau des articulations ?

Au début d’une arthrose de la hanche, il y a dégradation du cartilage de protection de l’os. Au fur et à mesure que le temps passe, l’usure fini par atteindre l’ensemble de l’articulation. Plus précisément, c’est l’os logé juste après le cartilage qui se voit être atteint.

En réalité, la présence du cartilage assure l’intégrité de la face de l’os en dessous de celui-ci. La survenance de l’arthrose de la hanche lui fait perdre en souplesse. C’est ainsi qu’il voit diminuer sa faculté d’amortissement et les mouvements finissent par avoir raison de lui en causant sa fissure.

Une fois fissuré, le contact entre les os devient direct laissant place à des inflammations qui expliquent en partie les douleurs ressenties.

Par quels symptômes reconnaître une arthrose de la hanche ?

L’arthrose de la hanche a pour symptôme principal une douleur qui apparaît subitement et qui s’amplifie au fur et à mesure dans le temps. Elle se manifeste généralement au niveau du pli qui se trouve entre le haut de la cuisse et le bas-ventre (aine) pour ensuite passer dans la cuisse elle-même.

De même, le mal peut être ressenti dans une des fesses pour après se retrouver à l’arrière cuisse. Il est d’ailleurs d’exception d’avoir ce genre de douleur au genou ou de façon ciblée juste dans la partie postérieure de la cuisse.

Le tourment que cause l’arthrose de la hanche s’accroît au cours des activités de force (marche, escalade, emprunt d’escalier…) mais est inexistant au repos. Néanmoins, si l’affection est poussée, la douleur peut se manifester la nuit au cours du sommeil. De même au réveil, le sujet aura du mal à faire bouger son articulation et au fil du temps, celui-ci peut commencer par boiter.

Si l’on se trouve à un stade avancé d’une arthrose de la hanche, les déplacements sont si douloureux que l’usage d’une canne s’impose. Aussi, il est difficile de faire des rotations de hanche.

Exceptionnellement, il arrive qu’une personne soit atteinte par la maladie sans manifester de la douleur. Les spécialistes de la santé utilisent l’expression « dissociation radio-clinique » pour expliquer un tel cas.

Qu’est-ce qui cause cette pathologie ?

L’exercice d’une pression trop forte sur le corps ayant un effet sur le cartilage peut causer sa rupture. Ce qui conduit immédiatement à un début d’arthrose de la hanche. Le cartilage commence alors par se détacher tout en se logeant dans le creux de l’articulation.

L’on assiste du coup à l’inflammation de la membrane synoviale pour ensuite passer à l’ostéophytose (excroissance de l’os). En effet, c’est l’inflammation qui se déroule au niveau de la membrane synoviale qui cause les douleurs aux souffrants.

Comme notifiée plus haut, l’arthrose de la hanche peut être primitive ou secondaire. Lorsqu’elle est primitive, elle peut être le résultat d’un gain exagéré de poids, l’obésité ou l’exercice d’une fonction qui oblige à la prise de lourdes charges.

Mis à part cela, l’on peut citer l’avancée de l’âge comme chez les personnes qui ont plus de 60 ans. Il faut également noter que passer la ménopause, le sexe féminin développe plus de chance de contraction de la maladie sous cette forme.

L’arthrose de la hanche, lorsqu’elle est secondaire, peut résulter d’une déformation de l’anatomie (longueur inégale des jambes ou déboîtement de la hanche). Entre autres, l’on peut citer les pathologies osseuses, métaboliques, infectieuses ou l’atteinte physique des ligaments ou des articulations.

Existe-t-il un traitement médical contre l’arthrose de la hanche ?

La réponse à cette question reste négative. En réalité, dès que commence une arthrose de la hanche, aucun traitement n’est à même de la guérir. Il n’existe que des soins visant à freiner son évolution pour ensuite essayer de faire disparaître les douleurs ressenties.

Ainsi, certaines mesures peuvent être prises pour le soulagement des personnes atteintes. Parmi celles-ci, l’on note la perte de poids et l’adoption d’une habitude sportive en adéquation avec son état de santé.

Afin de corriger la position et faciliter le déplacement, les spécialistes optent parfois pour l’usage d’une canne ou l’installation d’une prothèse. Des séances de kinésithérapie sont même adoptées pour la rééducation.

Pour ce qui est de la douleur qu’inflige l’arthrose de la hanche, la prise d’antalgique et d’anti-inflammatoire peut être efficace pour un soulagement rapide. Dans certains cas, l’on procède même à une injection de corticoïdes. La chirurgie se trouve être le recours final dans les cas extrêmes. Cela entraîne l’installation d’une prothèse de hanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici