Utérus contractile : causes, symptômes et traitements

utérus contractile

L’utérus contractile est un problème que peut rencontrer certaines femmes au cours de leur grossesse. Il s’agit d’un dysfonctionnement au niveau du col de l’utérus et qui peut entraîner de graves conséquences s’il n’est pas pris en charge comme il faut par un professionnel de la santé. Quelles sont les différentes causes d’un tel malaise ? Comment le traiter avec efficacité ? Voici ci-dessous tous les détails à connaître sur le sujet.

L’utérus contractile : qu’est-ce que c’est ?

C’est un dysfonctionnement chez la femme enceinte qui se manifeste par la survenance des contractions plus ou moins régulières, en général, au cours de son 4e mois de grossesse. Ce sont des contractions qui n’ont rien à avoir avec celles qui précèdent l’accouchement, ceci puisqu’elles ne causent pas de douleurs très intenses.

Elles font durcir l’ensemble du ventre durant seulement quelques secondes. Et ceci peut se répéter plusieurs fois au cours de la journée. Chez certaines femmes, les contractions peuvent ne causer aucune douleur. Ce sont des cas très subtils et qui nécessitent un diagnostic à l’hôpital pour être sûr qu’il s’agit d’une contraction anormale.

L’utérus contractile est également différent du durcissement que l’on peut constater sur certaines zones du ventre lorsque le bébé bouge. Très souvent, les convulsions peuvent durer au moins 30 secondes à au maximum 1 minute.

Lorsqu’elles deviennent trop récurrentes, c’est-à-dire, si elles atteignent environ une dizaine en 24 h, il vaut mieux chercher à voir le gynécologue qui suit la grossesse afin de savoir si cette situation n’entraînera pas une ouverture du col avant que le moment de l’accouchement ne vienne.

Quels sont les éléments à l’origine d’un tel dysfonctionnement ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer le problème de l’utérus contractile. Ces contractions peuvent survenir après la réalisation d’un trop grand effort par la future maman (le port d’un objet trop lourd, la réalisation de tâches ou de sports excessifs, etc.).

De tels efforts peuvent trop brusquer l’organisme de cette dernière et son col peut recevoir un coup s’il est assez fragile. Ce qui peut entraîner les contractions. C’est pour cette raison que, les spécialistes de la santé conseillent très souvent aux femmes enceintes de davantage se ménager au cours de la grossesse afin de ne prendre aucun risque.

L’utérus contractile peut être provoqué par une infection pendant la grossesse. Dans tous les cas, pour avoir une idée de la cause de l’apparition des contractions anormales, le gynécologue traitant doit interroger sa patiente sur ce qu’elle ressent et sur ses activités les jours qui ont précédé la consultation.

Après cela, il peut réaliser un toucher vaginal et demander une échographie pour comprendre l’origine des convulsions. Ce n’est qu’après avoir établi un diagnostic de la situation, qu’il peut procéder à la prescription d’un traitement en bonne et due forme.

Comment soigner l’utérus contractile ?

Pour corriger le problème afin d’empêcher un accouchement avant terme ou la perte de l’enfant, le gynécologue peut prescrire des traitements antispasmodiques ou tocolytiques. Ces médicaments pourront agir sur les muscles de l’abdomen de la future maman et diminuer les contractions.

Cependant, quelques fois, quand la grossesse est en dessous de 34 semaines, ce dernier peut recommander à sa patiente la prise de corticoïdes pour pouvoir protéger la grossesse jusqu’à l’accouchement. Si l’utérus contractile est diagnostiqué comme très sévère, en plus de ce traitement, la femme doit rester au lit durant toutes les semaines qui restent avant la délivrance.

Quelles dispositions prendre lorsqu’on a un problème d’utérus contractile ?

Pour celles qui souffrent d’une telle anomalie, il est capital de chercher à beaucoup se reposer. Se dépenser de part et d’autre au cours de cette situation, ne fera qu’aggraver le cas. Il vaut mieux de se ménager et réduire la fréquence des activités pour qu’elle soit moins contraignante.

De plus, il est conseillé, d’éviter les pressions sur le ventre. Cela peut accentuer le problème de l’utérus contractile. Il faut donc proscrire de ses habitudes le fait de se coucher sur le ventre. Les longues distances en véhicule ou à moto sont également à éviter. Les secousses dues au déplacement de la voiture sur les routes peuvent accentuer les convulsions.

Pendant la journée, il est conseillé de trouver quelques heures pour s’allonger afin de donner du repos à l’organisme. Il est à noter que le stress n’est pas bon pour une personne souffrant d’utérus contractile. Par conséquent, il ne faut pas s’exposer à des situations qui seront plus ou moins stressantes pour pouvoir remédier au dysfonctionnement.

Il faut tout faire pour rester détendue, relaxe. La musique est un très grand déstressant. Pourquoi ne pas écouter des chansons douces pour calmer son esprit ? Les activités comme le yoga sont aussi à pratiquer pour avoir un bon état d’esprit. Certaines études ont démontré que les caresses sur le ventre peuvent stimuler l’utérus.

De ce fait, il est déconseillé de passer la main à tout bout de champ sur le ventre. Cela peut davantage dégrader le cas du sujet souffrant d’utérus contractile. Toutes les recommandations du gynécologue ou de la sage-femme sont à mettre en pratique sans exception pour que la grossesse arrive à son terme.

4.5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici